Le tannage végétal dominera-t-il jamais le monde ?

Le tannage végétal dominera-t-il jamais le monde

Le tannage végétal ne représente que très peu de pièces de maroquinerie ou de vêtements en cuir sur le marché. Pourtant, il constitue une solution écologique pour transformer les peaux d’animaux en cuir. Trop coûteux ou encore trop long à produire, pourquoi le tannage végétal peine-t-il à conquérir le marché du cuir ?  

Pourquoi le tannage végétal a des chances de rester une “exception” dans le marché du cuir ? 

Le tannage végétal consiste à transformer une peau d’animal en cuir avec uniquement des tanins d’origine naturels et végétal. Ce cuir sert ensuite à créer de la maroquinerie ou bien des vêtements en cuir (veste, pantalon, blouson etc) ainsi que des sacs à main par exemple. Un processus respectueux de l’environnement et éco-responsable qui, sur le papier, a tout pour plaire. Cependant, il est sous représenté aujourd’hui dans l’industrie du cuir

Une conception longue 

Vous le savez peut-être, le processus du tannage végétal est extrêmement long, surtout si on le compare à celui du tannage minéral. Les différentes étapes du tannage peuvent durer en effet plusieurs mois. 

Si le processus est aussi long, c’est car le tannage végétal est avant tout un processus artisanal et souvent fait main. Pour expliquer brièvement en quoi consiste le tannage végétal, nous allons en reprendre les principales étapes. 

Premièrement, les artisans vont nettoyer la peau d’animal (veau, agneau, vache ou autres) sans aucun produit chimique, ce qui rallongera naturellement le temps de cette étape. Ensuite, il faut des tanins naturels (écorces, feuilles etc) qui vont être immergés dans des bains, où les peaux d’animaux vont tremper plusieurs semaines ou mois. Pour terminer, il faut faire sécher ces peaux au soleil

En clair, on remarque rapidement que ce processus est bien plus long que le tannage au chrome, qui regroupe toutes ces étapes pour une fabrication en quelques heures. 

Des produits de haute qualité, mais plus coûteux

Les produits de maroquinerie ou vêtements en cuir issus d’un tannage végétal sont de toute évidence bien plus qualitatifs. Le long processus du tannage permet de créer des pièces avec un cuir lisse et résistant et des finitions qui durent. 

Création de cuir tannage végétal

Le tannage végétal permet entre autres de créer des pièces en cuir plus résistantes tout en évitant d’utiliser des substances chimiques, qui nuisent à l’environnement, mais aussi aux consommateurs de cuir. Un procédé presque parfait qui permet d’acheter du cuir de façon éthique, mais qui, dispose d’un inconvénient majeur, son prix. 

C’est une réalité, le cuir issu d’un tannage végétal, que ce soit un vêtement, un sac à main ou un portefeuille, sera plus cher. Le cuir est la plupart du temps travaillé dans une tannerie indépendante, qui met plus de temps à créer les pièces, contrairement à une usine. 

Le temps ainsi que les matériaux utilisés sont les principaux facteurs qui augmentent drastiquement le prix. Toutefois, ce prix s’explique aussi par des produits, par exemple en cuir d’agneau ou cuir de veau fait main et bien plus durables, parfois même garantis à vie. 

Un concurrent trop compétitif : le tannage au chrome 

De la veste en cuir de vachette au petit portefeuille dans un centre commercial, 85 à 90% des pièces en cuir vendus sont issus d’un tannage au chrome. Une domination qui s’explique par un processus rapide ainsi qu’une main d’œuvre pas chère. Le tannage végétal a-t-il des chances de surpasser le tannage minéral ? 

Le tannage au chrome constitue 90% du cuir vendu 

Si vous croisez une ceinture en cuir, un sac à main ou un porte-cartes par exemple, il y a de grandes chances que ce soit du tannage au chrome, car il représente 90% du cuir sur le marché. 

La création d'une ceinture en cuir de haute qualité grâce au tannage végétal

Certains sont clairement des produits bon marché accessibles à des prix bas mais de qualité moyenne. Tandis que d’autres sont des accessoires, vêtements ou autres de qualité. Cela est principalement dû également à l’image de marque de la pièce en cuir ou d’un travail plus minutieux des finitions. 

Si le tannage au chrome est aussi populaire, c’est car il est rapide à faire. On prend une peau d’animal (buffle, python, crocodile, agneau, chèvre, mouton etc) et on applique simplement différents chromes. Le travail est fait en quelques heures seulement

Un autre avantage que possède le tannage au chrome, c’est la possibilité de colorer le cuir dans quasiment toutes les teintes imaginables. Quand on voit un cuir marron, un cuir noir ou un cuir beige, ça peut être du tannage végétal. Cependant dès lors qu’on part sur des couleurs plus fantaisistes, on peut se douter que le cuir est issu d’un tannage au chrome. 

À noter que la teinte est possible pour toutes les pièces, des simples chaussures en cuir à de l’ameublement comme un canapé en croûte de cuir. Mais aussi d’autres types de cuir comme le nubuck ou le daim mais aussi pour du cuir velours, cuir pleine fleur etc. 

Le tannage végétal a-t-il des chances de s’imposer comme un leader ? 

Si le tannage végétal propose des objets en cuir d’une bien meilleure qualité, il reste néanmoins bien plus cher que le tannage au chrome. Un inconvénient qui risque de laisser le champ libre à un tannage minéral, qui propose des produits avec un prix plus que compétitif. 

Cependant, on voit que depuis peu, l’intérêt des français pour une consommation plus respectueuse de l’environnement voit le jour. Le tannage végétal devra surfer sur cette vague pour convaincre plus de personnes d’abandonner le cuir tanné au chrome. 

À termes, le fait d’acheter uniquement des pièces issus d’un tannage végétal sera un énorme bienfait pour l’environnement, mais aussi pour les travailleurs du cuir et de plus, les cuirs tannés végétalement seront plus durables et de meilleure qualité. 

Partager l'article :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

neuf − 4 =